ImmobilierMandataires indépendants ce que vous devez savoir sur le prêt immobilier


Mandataires indépendants ce que vous devez savoir sur le prêt immobilier

Vous êtes un agent immobilier indépendant, vous devez avoir un devoir de conseil avec vos clients, focus sur le remboursement anticipé d’un prêt immobilier.
Devant une rentrée d’argent imprévue, nombreux sont les emprunteurs immobiliers qui envisagent le remboursement anticipé de tout ou partie de leur emprunt. Voici ce qu’il faut savoir avant de se lancer dans ce type de démarche.

CE QU'IL FAUT SAVOIR SUR LE REMBOURSEMENT ANTICIPÉ

Pourquoi ?

Le remboursement anticipé est la somme d’argent, d’un emprunt en cours, qu’un emprunteur veut rembourser sans attendre les prochaines mensualités. Ce remboursement diminue donc le montant dû et permet de faire diminuer la durée de l’emprunt ou ses mensualités. Cette option est généralement envisagée lors d’une rentrée d’argent importante, comme un héritage.
Prenons l’exemple de M. Dupont, qui a un financement à 1,5%. Il lui reste 10 ans de crédit et 100 000 euros à rembourser lorsqu’il reçoit 100 000 euros par héritage. En soldant son prêt, M. Dupont s’enlèvera une charge mais se privera par ailleurs d’un capital pouvant être placé (en vue de couvrir les mensualités).

Quand ?

Le remboursement anticipé d’un prêt immobilier ne doit pas être envisagé à n’importe quel moment. En effet, dans certains cas, l’opération n’est pas toujours financièrement intéressante, par exemple :
•    Si votre contrat de prêt comporte des pénalités,
•    s’il n’est pas loin de son terme et qu’il reste donc peu d’intérêts à rembourser dans chaque mensualité,
•    s’il avait été conclu à un taux intéressant à l’époque et que vous aviez déjà une délégation d’assurance, donc un tarif d’assurance très compétitif.

Comment ?

Vous devez vous reporter aux conditions de votre contrat de prêt pour vérifier s’il comporte ou non des frais ou pénalités pour remboursement anticipé et dans quelles conditions le remboursement est permis.
Ensuite, adressez-vous à votre banque pour lui signifier votre intention. L’idéal étant de faire coïncider le remboursement avec le paiement de l'échéance mensuelle, de façon à éviter la perception d'intérêts intercalaires.

Les possibles pénalités

Il n’y a qu’un seul inconvénient au remboursement anticipé : les pénalités. Pour savoir si vous allez en avoir, il vous faut étudier de près les conditions du remboursement anticipé. Si vous y êtes soumis, sachez qu’elles sont généralement calculées sur le montant initialement emprunté et qu’elles sont plafonnées par la loi. Sera retenue la formule la plus favorable à l’emprunteur parmi les deux méthodes de calcul suivantes :
•    Soit 3 % du capital restant dû.
•    Soit l’équivalent de 6 mois d’intérêt en prenant en compte la somme remboursée et le taux d’intérêt du crédit hors assurance.
En ce qui concerne le remboursement total, vous économiserez une masse d’intérêts et de cotisations d’assurance emprunteur plus ou moins élevée selon l’époque à laquelle aura lieu le rachat. Le remboursement partiel modifie quant à lui les conditions de remboursement du crédit en cours. Il entraînera obligatoirement l’édition d’un nouveau tableau d’amortissement.

Les conséquences

Le remboursement anticipé de votre emprunt peut avoir pour effet de réduire considérablement le coût global de l’opération d’emprunt. En effet, le remboursement total ou partiel du capital aura des conséquences sur deux composantes du coût d’un emprunt :
•    La masse des intérêts sera réduite par le remboursement d’une partie du capital.
•    Le coût des mensualités de l’assurance emprunteur sera diminué.
Que l’opération soit assortie ou non de frais de remboursement anticipé, il est indispensable de calculer l’économie qu’elle vous fera réaliser.
Posez la question à l'agent immobilier D-Habitat de votre secteur, il saura calculer avec vous les montants d'économie à réaliser et même vous conseiller un courtier qui pourra vous proposer un service de rachats de prêt.

L'équipe D-Habitat



A lire :