ImmobilierImmobilier: Comment êtes-vous rémunéré en tant que salarié porté ?




Immobilier: Comment êtes-vous rémunéré en tant que salarié porté ?

Immobilier: Comment êtes-vous rémunéré en tant que salarié porté ?

Le portage salarial est l’association parfaite du salariat et de l’indépendance. En matière d’avantages professionnels et sociaux, c’est un mariage complètement envisageable. Par contre, en ce qui concerne la rémunération, le processus peut sembler un peu complexe, même s'il n'en est rien. Plus de 86 000 salariés font confiance à ce statut en France. Pour les rassurer tous, nous faisons un point sur la rémunération en portage salarial.

 

 

COMMENT ÊTES-VOUS RÉMUNÉRÉ EN TANT QUE PORTÉ ?

Dès lors que vous avez fait le choix du portage salarial, vous devez agir et penser comme un indépendant. À ce titre, vous avez la possibilité de prendre vos propres décisions, de gérer vos clients et surtout de rechercher et négocier vos propres prestations. Par contre, puisque vous êtes salarié, vous êtes sous contrat de travail avec votre société de portage. Ainsi, vous percevez un salaire qui est fonction des honoraires perçus. La société de portage se charge d’établir un contrat de prestation avec le client, de facturer et de transformer les honoraires en salaires et frais.


LES COÛTS ENGENDRÉS PAR LE PORTAGE

Opter pour le portage salarial suppose déléguer la gestion de son activité à sa société de portage. Pour ce service, cette dernière prélève des frais de gestion qui se situent entre 5 et 10 % du montant du chiffre d’affaires. Il faudra également retirer les diverses cotisations sociales ainsi que la mutuelle d’entreprise. Il ne faut pas non plus oublier que le salarié doit régler les frais de fonctionnement de son activité. Toutefois, cette somme lui sera rendue sous forme d’un forfait représentant 30 % de son chiffre d’affaires. Bien entendu, c’est un revenu complémentaire non imposable. Ainsi, une fois tous ces coûts retirés, le salarié entre concrètement en possession de 47 à 50 % de ses honoraires HT.  


NÉANMOINS, UNE RÉMUNÉRATION MINIMALE EST PRÉVUE…

La convention collective prévoit trois niveaux de rémunération minimum. Le premier concerne les salariés juniors (maximum 3 ans d’expérience), le second est celui des salariés séniors (minimum 3 ans d’expérience) et le dernier est valable pour les travailleurs journaliers. Les premiers doivent au moins être rémunérés à 70 % du plafond prévu chaque mois par la sécurité sociale. Les séniors quant à eux, doivent recevoir au moins 75 % tandis que le minimum est de 85 % pour les journaliers (sans considérer son ancienneté).


LE CHOIX DE LA SOCIÉTÉ DE PORTAGE

La politique de la société de portage joue beaucoup dans la rémunération du salarié, tout comme sa possible spécialisation métier comme c'est le cas pour Freecadre Immobilier. C’est pour cette raison que vous devez choisir votre société avec soin. Pour commencer, toutes les sociétés ne proposent pas les mêmes frais de gestion. Pour améliorer vos fins de mois, vous serez donc tentés de choisir celle qui prélève un faible pourcentage. Ce peut être normal, par contre, il faut garder à l’esprit qu’un pourcentage trop bas peut cacher une incompétence ou des frais cachés.
Pensez également à opter pour une société qui propose exclusivement des services de portage. Elles sont plus aguerries. Vérifiez également les garanties qu’offrent les candidats. Garanties juridiques, éthiques et surtout financières. Étudiez scrupuleusement les services proposés afin de vous assurer que des services superflus ne sont pas créés pour gonfler les coûts. Il faut également prendre en compte le remboursement des frais professionnel et vérifier le montant de la garantie financière.
Pour plus de légitimité, renseignez-vous auprès de nos consultants qui taccompagnent toute l'année les salariés portés, vous pourrez de fait, vérifier que Freecadre possède bien les fonds suffisants et le savoir faire pour vous rémunérer.


Article rédigé par l'équipe Freecadre Immobilier
Crédit photo : Licence accordée   



A lire :