ImmobilierInvestir dans l’immobilier au Pays basque

Investir dans l’immobilier au Pays basque

Deux grandes provinces constituent le département des Pyrénées-Atlantiques, dont Béarn et Pays Basque. Ce dernier, se trouvant entre la France et l’Espagne, offre des paysages grandioses composés de collines verdoyantes, de montagnes, de grottes et d’océan.

Les amateurs d’activités en plein air y trouveront de nombreux sites naturels propices aux randonnées. En outre, couramment prisée par les investisseurs en immobilier, la côte basque se caractérise par son climat favorable tout au long de l’année. En effet, l’automne et l’hiver y affichent des températures douces, tandis que le printemps, souvent précoce, laisse vite place à un été modéré. Par ailleurs, étant une terre de tradition, le Pays basque offre également une vie culturelle intense témoignée par la présence de nombreux évènements tels que le Festival de cinéma sud-américain de Biarritz ou encore la rencontre des jeunes réalisateurs à Saint-Jean-de-Luz. À cela s’ajoutent des théâtres et danses, sans oublier les diverses expositions artistiques ainsi que les patrimoines d’importants intérêts.

L’achat sur plan

Pour ceux qui souhaitent partir vivre à Biarritz, à Saint-Jean-de-Luz ou encore à Saint-Sébastien, il est important de noter que le marché de l’immobilier Pays basque est très dynamique dans ces communes françaises. Vous y trouverez un large choix de programmes neufs, que ce soit sur le littoral ou à l’intérieur du territoire. À souligner que la vente en état futur d’achèvement ou VEFA est le cadre juridique le plus proposé dans l’achat d’un logement. À titre de rappel, cette vente sur plan consiste à procurer un terrain sur lequel un constructeur entrevoit de bâtir un habitat. Si vous optez pour ce mode d’acquisition, sachez que les engagements des deux parties doivent être formalisés par un mandat de réservation. Vous deviendrez donc propriétaire au fur et à mesure de l’exécution des travaux.

Présentant des avantages considérables, la VEFA est sûrement l’option la plus pratique pour obtenir une maison correspondant à ses envies et attentes. Dans cette formule, vous avez l’opportunité de personnaliser le style de votre habitation, aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur. À cela s’ajoute un large choix de finitions pouvant être proposé par le constructeur. Par ailleurs, investir dans l’achat en VEFA d’un bien immobilier Pays basque permettra aux primoaccédants d’obtenir plusieurs aides financières. Ainsi, s’il s’agit de votre premier logement principal, la vente sur plan facilitera vos demandes de financements.

L’achat en viager

Outre l’investissement en VEFA, l’achat en viager est également une formule assez fréquente dans le département des Pyrénées atlantiques. Il consiste à verser une rente au vendeur, qui est, dans la plupart des cas, une personne âgée, jusqu’au décès de celle-ci. Cette option s’avère être avantageuse, car vous, en tant qu’acquéreur, n’aurez pas à recourir à des prêts bancaires, et par conséquent, ne supporterez pas le surcout lié aux taux d’emprunt. De plus, l’achat en viager d’un bien immobilier Pays basque se réalise avec un faible rapport initial, contrairement à un achat classique. Une autre raison de choisir ce type d’investissement est qu’en plus d’effectuer un placement moins onéreux, vous ferez également un investissement à long terme, vu qu’il vous donne l’occasion de préparer votre retraite, mais surtout de constituer un patrimoine.

En vendant sa maison en viager, le vendeur s’assure un revenu garanti à vie. Le vendeur n’a ainsi pas à craindre de dépenser tout l’argent de la vente de sa maison. Le viager qu’il reçoit chaque mois n’est pas fiscalement déductible et ne doit dès lors pas être déclaré aux impôts. En outre, le vendeur peut rester dans sa maison jusqu’à sa mort, ou bien la louer, et il n’est responsable que des petits travaux d’entretien.

Le principe de la vente en viager est donc simple. L'acheteur ne verse pas la totalité du prix du logement en une fois. À la place, il verse une rente mensuelle au vendeur jusqu'au décès de ce dernier. L'acheteur ne peut occuper le logement qu'une fois que le vendeur est décédé, sauf si celui-ci décide de libérer le logement immédiatement.

Site web : http://coteouest-immobilier.com/


Investir dans l’immobilier au Pays basque

A lire :


728